“Chet Baker pense à son art”, Enrique Vila-Matas

Posted on octubre 5, 2011 por

0


Chet Baker pense à son artEl 13 de octubre, a las 14 hs, aparece en París la edición de “Chet Baker pense à son art” ((collection Traits et Portraits, Le Mercure, Gallimard)

La traducción al francés es de André Gabastou.

Présentation de l’éditeur

Dans ce récit qui se situe à Turin, une nuit, dans une chambre d’hôtel, là où Joseph de Maistre avait écrit Voyage autour de ma chambre, Enrique Vila-Matas met en scène un critique littéraire qui n’est qu’un double de lui-même et qui essaye de faire le point sur ses goûts en littérature, sur sa propre vision du roman contemporain. Il hésite entre le radicalisme artistique de James Joyce dans Finnegans Wake et la prose plus classique mais non moins inventive de Simenon dans son roman Les fiançailles de Monsieur Hire.

Cet autoportrait d’Enrique Vila-Matas est une grande plongée dans son métier d’écrivain, jouant sans cesse entre le vrai et le faux, saluant au passage tous les auteurs de sa bibliothèque, s’amusant à inventer des citations, à passer volontiers du je au il et mettant la littérature tout entière en abîme.

Jeux de miroirs et de doubles pour réfléchir sur la situation de la littérature d’aujourd’hui. Comment garder à la fois son exigence d’écrivain et élargir son public, comment concilier la littérature dite populaire et la littérature tout court, qui est une recherche permanente de formes nouvelles et de travail autour de la langue ?

Chet Baker pense à son art est, davantage qu’un récit, une fiction critique, tour à tour drôle, méditative, poignante, nonchalante et musicale. Un livre qui permet de comprendre toute l’œuvre d’Enrique Vila-Matas, un des plus grands écrivains contemporains.

FUENTES

Chet Baker pense à son art, Enrique Vila-Matas. En: Mercure de France

Une page française. En: Enrique Vila-Matas.